Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/220

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


  AZOTE ACIDE PHOSPHORIQUE
Accolade fine haute.png
Total. uni aux terres. uni aux alcalis.
Régime végétal.
Repos 
21,36 2,03 0,51 1,52
Travail musculaire 
24,68 2,37 0,45 1,92
Différence 
+ 3,32 + 0,34 — 0,06 + 0,40

On voit donc que l’influence produite par le travail musculaire est bien différente de celle produite par le travail intellectuel. En effet, sous l’influence du travail musculaire la quantité d’azote augmente, celle de l’acide phosphorique uni aux alcalis augmente aussi, tandis que la quantité d’acide phosphorique uni aux terres ne varie presque pas. De plus les variations sont plus fortes lorsque le sujet est soumis au régime végétal que pendant le régime mixte.

En résumant les influences produites par le travail intellectuel et musculaire sur la quantité d’azote et d’acide phosphorique dans l’urine, nous obtenons le tableau suivant :

  AZOTE ACIDE PHOSPHORIQUE
Accolade fine haute.png
Total. uni aux terres. uni aux alcalis.
Travail intellectuel 
Diminué. Diminué. Normal Diminué.
Travail musculaire 
Augmenté. Augmenté. Augmenté.

Ce sont, on le voit, des influences tout à fait contraires. L’auteur discute longuement la raison des différents changements observés. Ces discussions reposent sur