Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/294

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE V
EXPÉRIENCES DANS LES ÉCOLES
méthode des dictées

Nous passons maintenant aux recherches faites dans des écoles pour mesurer la fatigue intellectuelle produite par différentes leçons. Pour étudier la fatigue intellectuelle des élèves on choisit un certain exercice, par exemple une dictée, un calcul, un problème, etc., et on fait exécuter cet exercice avant les classes et après les classes ; les variations dans la vitesse d’exécution et dans le nombre de fautes commises indiquent le degré de fatigue intellectuelle des élèves.

Ces expériences sont en général faciles à faire, puisqu’on peut les faire collectivement ; par exemple on fait une dictée à toute une classe, on donne des calculs à faire à toute la classe, on obtient de cette façon une trentaine de copies en très peu de temps.

En examinant les résultats on peut procéder de différentes manières ; la plus simple est de calculer le nombre de fautes commises dans toutes les copies, on obtient ainsi une moyenne, et lorsque après une certaine leçon cette moyenne change, on peut dire que les élèves de cette classe ont été plus ou moins fatigués suivant que le changement est plus ou moins fort. Dans cette moyenne les résultats individuels sont effacés ; mais il se peut très bien qu’il y ait des élèves qui, après la leçon, ont fait l’exercice aussi bien