Page:Binet - Les altérations de la personnalité.djvu/267

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHAPITRE V


LES SUGGESTIONS À POINT DE REPÈRE INCONSCIENT (SUITE)
LA MESURE DU TEMPS

Suggestions à longue échéance. — Nécessité d’une mesure du temps. — Inconscience du sujet. — Discussions. — Explication proposée par M. Bernheim. — Expériences de M. Pierre Janet : c’est le personnage subconscient qui calcule le temps.

Nous avons à décrire maintenant les suggestions d’acte à longue échéance, opérations dans lesquelles on trouve un nouvel exemple de dédoublement mental. L’étude que nous venons de faire sur les hallucinations visuelles nous permettra, malgré sa brièveté, d’être encore plus bref sur cette seconde question ; car en réalité les deux phénomènes sont calqués l’un sur l’autre. Ce sont tous deux des suggestions à point de repère inconscient.

Les suggestions à échéance fixe sont de deux genres. On peut d’abord donner à la personne hypnotisée l’ordre d’exécuter une suggestion après son réveil, et à une échéance marquée par un signal, comme lorsqu’on lui commande de dire telle parole à M. X…, quand elle le rencontrera ; nous n’avons pas à nous occuper ici de ce genre de suggestion. Dans un second genre de suggestions, l’échéance n’est point marquée par un événement extérieur, mais par un certain laps de temps ; le sujet doit commettre tel acte,