Page:Biographie nationale de Belgique - Tome 2.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



BAUWENS (Amand), jurisconsulte, professeur, né à Gavre, arrondissement de Gand, en 1674, mort à Louvain, le 7 décembre 1724. Après avoir fait ses humanités, il alla étudier la philosophie à l’Université de Louvain ; il le fit avec grand succès. A peine âgé de vingt-cinq ans, et ordonné prêtre, il fut chargé, en 1699, d’enseigner la philosophie à la pédagogie du Faucon. Tout en remplissant ces fonctions il se mit à étudier la jurisprudence civile et canonique et devint licencié en 1704. Six ans après, il fut nommé professeur de droit canon et obtint deux prébendes, l’une à l’église Saint-Pierre, à Louvain, l’autre à l’église de Saint-Donat, à Bruges. Enfin, le 21 octobre 1711, Bauwens reçut le bonnet de docteur en droit et cette réception se fit avec la plus grande solennité.

Bauwens acquit une grande renommée comme jurisconsulte ; on a dit de lui qu’il possédait la science du droit à un point tel qu’il connaissait tous les textes, leur origine, leur histoire, leur difficulté ; il s’était fait également une réputation de sagesse et d’homme de bon conseil ; aussi le consultait-on sur tous les cas difficiles. Il fut surtout appelé à émettre son avis dans deux circonstances difficiles et il donna une consultation, signée également par Van Espen, son ami, sur la question de savoir si les princes souverains ont le droit d’exiger le serment de fidélité des évêques, et de regarder, en cas de refus, leur église ou la portion qui est soumise à leur domination comme vacante par droit de régale. Bauwens et Van Espen se prononçaient pour l’affirmative, et leur opinion fut partagée par l’Université.

Il donna aussi une consultation, en collaboration avec Van Espen, sur les débats canoniques qui déchiraient à cette époque l’église d’Utrecht.

Le 29 février 1716, Bauwens fut élu recteur de l’Université, et en 1720, le magistrat de Louvain lui confia une chaire primaire à la faculté de droit civil. Les états de Brabant ayant demandé à l’empereur la création d’une chaire de droit public, Bauwens fut désigné pour l’occuper. Il donna ces deux cours jusqu’à sa mort. Nous connaissons de Bauwens : 1° Dissertatio de concordiâ sacerdotii et imperii, habita in almâ universitate Lovaniensi, V idus novembris anni 1723, cum juris publici Cæsareus ac Regius professor eligeretur. Louvain, 1723 ; in-4°. Mis à l’index. — 2° Réponse au discours répandu dans le public, intitulé : Dissertation sur le droit qu’a la Compagnie privilégiée des Provinces-Unies à la navigation et au commerce des Indes-Orientales, contre les habitants des Pays-Bas espagnols, aujourd’hui autrichiens, in-4°. — 3° Institutiones juris publici universi. Pars I. Louvain, 1725 ; in-4°, 274 pp. La seconde partie n’a jamais paru.

J. Delecourt.

BAUWENS (Liévin), industriel, importateur de la filature à la mécanique perfectionnée sur le continent, né à Gand,