Page:Blanc - Histoire de dix ans, tome 3.djvu/253

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE VI.


Division du parti légitimiste : Paris, Massy, Holy-Rood. – Secrètes conférences de Lucques. — Lettre de M. de Kergolay à Charles X. — Dispositions des petites Cours de l’Italie à l’égard de la duchesse de Berri. — Mésintelligence entre Massa et Holy-Rood. – M. de Blacas éloigné. — Détails de la conspiration royaliste. — Politique de l’Autriche : le prince de Metternich opposé aux projets de la duchesse de Berri. – Instructions adressées au représentant de la duchesse de Berri en Espagne. — Relations dipiomatiqnes de cette princesse avec le cabinet de la Haye, avec celui de Saint-Pétersbourg. — Situation de la Vendée. – Constitution et ordonnances préparées à Massa. — La duchesse de Berri s’embarque secrètement. — Sa traversée sur le Carlo-Alberto. — Tentative d’insurrection à Marseille. — Voyage de la duchesse de Berri à travers la France. — Prise du Carlo-Alberto. — Mlle Lebeschti. — La duchesse de Berri en Vendée ; division intestine. — La prise d’armes ordonnée ; contre ordre ; engagements partiels ; visite a la Chaslière. — Combat du Chêne ; siège de la Penissière. — L’insurrection étouffée. La duchesse de Berri à Nantes.


Nous avons laissé la duchesse de Berri méditant à Massa le hardi projet de relever le trône de son fils ; mais les forces du parti légitimiste ne répondaient pas à l’audace d’un tel dessein.

Le parti légitimiste, en effet, était alors en proie à de graves dissentiments, et il se partageait en trois fractions bien distinctes :

La première ne voulait marcher au rétablissement de Henri V que par les voies légales et parlementaires. Son centre était Paris ; son organe, la