Page:Blanc - Histoire de dix ans, tome 3.djvu/351

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE VIII.


Mort du duc de Reichstadt. — Les Saint-Simoniens à Ménilmontant ; leurs pratiques ; réhabilitation de la domesticité. — Procès du 27 août. — Importance capitale de ce procès. — Incidents. — Débats. — Dissolution de la famille saint-simonienne. — Intrigues pour la formation du ministère du 11 octobre. — Ministère du 11 octobre. — Portrait de M. Thiers. — Arrestation de la duchesse de Berri à Nantes. — Affaire du coup de pistolet. — Luttes parlementaires.


La défaite des républicains avait enflé le cœur de leurs ennemis. Lorsqu’un parti est vainqueur, il est rare qu’il ne se hâte pas d’épuiser son triomphe : autant la terreur de la Cour avait été profonde, autant sa joie se montrait insultante et emportée. Déjà beaucoup cherchaient à masquer sous les dehors du fanatisme la honte de leur bassesse, et, prosternés devant une dynastie née de la veille, ils l’eussent volontiers proclamée impérissable. Or, il arriva que, dans ce temps-là même le duc de Reichstadt mourut.

Par une belle et calme journée, on vit s’avancer, à travers une foule muette, dans cette capitale de l’Autriche où Napoléon avait jadis fait entrer ses