Page:Bloy - Le Salut par les juifs, 1906.djvu/87

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


XVIII


Jésus sera en agonie jusqu’à la fin du monde, écrivait Pascal, — le plus déplorable, je crois, d’entre les grands hommes qui se sont beaucoup trompés.

Pensée d’une haute beauté triste que le janséniste farouche, assurément, n’eût pas expliquée, et qui ne pouvait être, à ses propres yeux, qu’une hyperbole de piété.

Il serait peu facile, toutefois, d’exprimer à quel point cette combinaison de syllabes a le pouvoir d’obséder un cœur profond qui la supposerait plus qu’humaine…

À force d’aimer, le Moyen Âge avait com-