Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/101

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
101
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

fait monter vers le ciel, ou ses gémissements ou sa reconnaissance.

« Ainsi, elle symbolisera la communauté de biens spirituels ; sa voix imposante proclamera dans les airs, la majestueuse union de foi, d’espérance et de charité que l’Église seule a reçu mission de réaliser parmi les hommes. »

Le bienfaiteur de l’Église de St. Charles avait deux raisons de soupirer ardemment après le beau jour où le temple qu’il venait d’élever à Dieu, chanterait à sa manière, la gloire de l’Éternel, transportant jusqu’au ciel, sur les notes de l’airain sonore, l’hymne pieux de sa foi et de sa reconnaissance.

Voix imposantes et harmonieuses des cloches, lorsque vous éclaterez pour la première fois, vous redirez encore d’autres louanges ; car vous publierez en même temps, et la gloire du fondateur de l’Industrie, et la générosité de la famille qui vous aura installées dans votre demeure aérienne !…

C’était la noble famille de Lanaudière qui s’était réservé l’honneur de fournir au prix de six mille-cinq-cents francs, le joyeux carillon, qui fut importé d’Angleterre. Ajoutons que ce ne fut pas le seul sacrifice qu’elle s’imposa pour seconder la bienfaisance de l’Honorable Joliette et de sa dame.