Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/112

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
112
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

laient les nombreux et bruyants applaudissements de la foule.

Après avoir parlé des bienfaits de l’éducation religieuse et avoir félicité les citoyens de l’Industrie de l’heureuse fortune d’avoir au sein de leur village un établissement aussi précieux qu’une maison dirigée par les membres d’une communauté spécialement dévouée à l’instruction de la jeunesse, Mgr. Prince termina en disant : « En quittant ce Collège qui doit ouvrir ses portes aux jeunes gens de cette paroisse ainsi qu’à ceux des paroisses d’alentour, j’emporte dans mon cœur la douce pensée qu’il ne cessera de prospérer, et qu’il deviendra plus tard, une des plus florissantes maisons de cette province. »

L’œuvre patriotique et religieuse de M. Joliette allait commencer à produire des fruits. Bientôt cinquante élèves recrutés dans le village et la campagne environnante, animèrent joyeusement les salles de la nouvelle institution. Tout allait bien sous la direction du prêtre zélé et intelligent que l’Évêque avait placé à la tête du Collège naissant.