Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/115

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
115
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

En faisant à ses frères bien-aimés les adieux du départ, le Père Querbes remettait de son côté, au frère Étienne Champagneur, pour l’Honorable Joliette, les lignes suivantes :


« Honorable Monsieur, »

« C’est pour seconder vos généreux desseins que nous envoyons trois de nos frères dans vos contrées. Monseigneur de Montréal m’assure que vous êtes disposé à faire de grands sacrifices dans l’unique vue de procurer le bien-être religieux et temporel de vos concitoyens.

J’ai l’espoir que nos frères y répondront. J’ose les recommander à votre généreuse bienveillance. Leur reconnaissance sera partagée par tous les membres de leur institution et par leur supérieur en particulier qui est avec respect, »

Honorable Monsieur,
Votre très-humble et très-obt. servt.,
Querbes, Ptre.


Vourles, 17 Avril 1847.


Le 28 Mai, après une heureuse traversée, les religieux annoncés arrivèrent, à l’Industrie où ils furent reçus à bras ouverts par MM. Manseau et Joliette.