Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/117

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
117
L’HONORABLE B. JOLIETTE.


XXXVI.

Établissement d’une Distillerie


Au milieu des préoccupations que lui causaient le coût et la surveillance des travaux de l’Église et du Collège, M. Joliette n’avait détourné en rien, le cours de ses entreprises industrielles. Le commerce du bois qu’il continua jusqu’aux dernières années de sa vie, lui procurait les ressources nécessaires à ses pieuses fondations.

D’autres entreprises avaient occupé quelque temps, cette intelligence qui ne pouvait rester en repos.

C’est ainsi qu’en 1840, de concert avec M. E. Scallon, il avait établi une distillerie de whisky qui donnait de l’occupation à une trentaine de personnes. Pendant une année, elle fonctionna, rendant un bénéfice au-delà de toute espérance, lorsque tout-à-coup un incendie la détruisit de fond en comble. L’élément destructeur arriva d’une manière si inopinée, envahit si rapidement l’édifice qu’on ne put rien sauver. Tonneaux d’eau-de-vie, machines, appareils distillateurs, tout devint la proie des flammes. On ne voit pas que ni M. Joliette