Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/125

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
125
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

de l’aigle et la rapidité de la flèche qui fend les airs.

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

Amie constante du progrès, la Religion applaudit au succès de l’homme, se fait un bonheur de rendre un solennel hommage aux créations du génie. Voilà pourquoi elle vient aujourd’hui, entourée de sa pompe et de ses vœux, imprimer le sceau d’une salutaire consécration, à ce magnifique chemin de fer, triomphe de la la persévérance et du patriotisme d’un grand citoyen… Tout en encourageant ce progrès matériel, elle demande qu’il soit uni au progrès religieux et moral ; elle nous fait ressouvenir qu’il ne faut pas oublier la main généreuse qui bénit les entreprises humaines et leur accorde un heureux couronnement. C’est ce qu’a compris le fondateur du beau Village d’Industrie qui, en nous appelant pour bénir chacune de ses entreprises, s’est rappelé la parole des livres saints : Nisi Dominus œdificaverit domum, in vanum laboraverunt qui œdificant eam. »

Par cette nouvelle voie de communication, le coût exorbitant de la descente du bois de sciage qu’il fallait auparavant conduire au fleuve par les interminables sinuosités de la rivière, fut considérablement réduit. Il en fut