Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/146

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
146
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

M. Joliette était de taille moyenne, mais d’une charpente fortement constituée : épaules larges, membres musculeux, poitrine bombée, tête élevée et majestueuse ; c’était un bel homme dans toute l’acception du mot.

Il avait l’allure assez dégagée, et sa toilette, toujours propre et soignée, ne dénotait pourtant chez lui, aucune affectation ni vanité. Des traits réguliers, mais très accusés, des yeux bruns et pleins de feu révélaient son énergie, son courage et la perspicacité de son esprit.

Sa chevelure était abondante et d’un noir d’ébène ; son teint d’un brun clair disparaissant légèrement sous les couleurs plus vives d’un tempérament bilieux-sanguin. Sur son large front rayonnait l’intelligence, tandis que la douceur et la bonté se lisaient sur les contours de sa bouche souriante. En un mot, sur cette figure douce, calme, sereine, ouverte, expressive et pleine de noblesse, se reflétaient comme dans un fidèle miroir, la beauté de son âme, la générosité de son cœur, l’élévation de ses sentiments et la grandeur de son génie. »


Vertus morales.


Nous avons vu par les œuvres qu’il a accomplies pour la gloire de l’Église, quels étaient sa foi et son attachement à la Religion Catholique