Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/148

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
148
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

jamais. D’une humeur toujours égale, il plaisait à tout le monde par son affabilité et ses bonnes manières.

XLIII.

Vertus Sociales.


Il était le type du gentilhomme. Son urbanité et sa politesse, toujours prévenantes, lui gagnaient tous les cœurs. Quant à sa libéralité et à sa générosité, tant à l’égard des pauvres qu’envers ceux qui requéraient son assistance, elles ne se fatiguèrent jamais de rendre service. Il semblait plus heureux, chaque fois qu’il avait eu l’occasion de faire plaisir à quelqu’un en allégeant sa peine ou en soulageant sa misère.

Il serait difficile d’énumérer toutes les excellentes qualités de cet homme estimable et véritablement grand ; nous ajouterons pourtant un mot de souvenir touchant la fidélité qu’il conserva à ses amis.

Ni le temps, ni la diversité des emplois, ni la divergence d’opinions politiques ou religieuses ne l’empêchèrent de rester fidèle à ce devoir si touchant et si honorable de l’amitié. Aussi, lorsque dans son splendide manoir le digne seigneur, entouré, comme d’une couronne d’hon-