Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/149

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
149
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

neur, des membres de sa famille distinguée, accueillait ses hôtes, c’était un spectacle digne d’envie que ces réunions amicales et joyeuses qu’animaient sa présence et sa douce gaieté.

Quoiqu’il prit ordinairement peu de part aux divertissements bruyants, et qu’il aimât mieux causer tranquillement avec quelques amis, il encourageait les autres à s’amuser, riait franchement et de bon cœur de leurs jeux, et de leurs bons mots.


XLIV.

Titres d’honneur accordés a l’Honorable B. Joliette.


Bien que sa modestie ne lui ait jamais permis d’entreprendre aucune démarche pour solliciter les faveurs gouvernementales, M. Joliette devait joindre à ses titres de notaire, de fondateur de la ville, de seigneur de Lavaltrie, ceux de lieutenant colonel de milice, de membre du conseil législatif, ainsi que du conseil spécial en 1840, où il eut le bonheur de siéger à côté de son oncle et de son protecteur, l’Honorable Joseph Edouard Faribeault, décédé en juin 1859.

Voici l’ordre chronologique des différents grades militaires qui lui furent conférés en ré-