Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/155

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
155
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

XLVI.

Funérailles.


Les funérailles du regretté défunt se célébrèrent avec une solennité imposante. En sa qualité de lieutenant-colonel, l’Honorable Joliette avait droit aux honneurs militaires accordés en pareille circonstance. Accompagnés d’une foule immense, ses restes funèbres furent portés à l’Église par les officiers du bataillon de Berthier.

Monseigneur Ig. Bourget qui, en maintes occasions, était descendu à l’Industrie pour bénir ses œuvres et encourager ses efforts, ne manqua pas en ce jour de solennel hommage. Sa grandeur fit l’oraison funèbre ; Elle laissa parler son cœur et couler de ses yeux ces larmes sincères de l’amitié et de la reconnaissance. Pendant une demi-heure, l’Église qui ne pouvait contenir que la moitié de la multitude, ne cessa de retentir des accents de cette poignante douleur que partageait tout l’auditoire.

Le service divin achevé, la dépouille mortelle de l’Honorable Joliette fut descendu dans le caveau de la famille situé au pied du cœur de l’Église. C’est là que depuis vingt ans, ce grand citoyen dort du sommeil des justes.