Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/161

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
161
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

Où est-il afin que tous ses compatriotes lui rendent un hommage universel de reconnaissance et d’admiration.

Dans sa carrière parlementaire, M. Joliette se fit estimer par son jugement profond et ses principes invariables. Il n’était pas doué d’une éloquence brillante, mais il savait par sa prudence et sa sagesse produire l’effet qu’il désirait. Aussi le parlement provincial lui a-t il rendu un tribut d’hommage par la bouche de ses plus illustres orateurs.

Dans le sein de sa famille, M. Joliette était d’un abord facile et possédait quelque chose d’entraînant.

Il avait un tempérament doux et sensible, et était doué d’une conversation agréable et toujours instructive. Toute personne, après l’avoir vu, était frappé de son caractère affable, de ses manières aisées, franches et honnêtes.

Aussi je ne craindrai pas d’affirmer ici, que cet homme si estimable, n’avait pas un seul ennemi, dans toute la province.

Ainsi, soit que nous considérions sa vie publique ou sa vie privée, nous le voyons le même, c’est-à-dire, un homme au-dessus de tout éloge pas ses vertus, par ses talents, par ses lumières et surtout par ses œuvres !

Oui, nous pouvons pleurer la perte que nous