Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/194

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
194
MONSIEUR LE GRAND VICAIRE

premiers Chanoines par le célèbre Évêque de Nancy, Mgr. Forbin-Janson qui, à cette époque, terminait la grande mission qu’il avait donnée à Montréal, et qui a produit de si heureux fruits, comme tout le monde sait. Ces six premiers Chanoines furent MM. Manseau, Hudon, Prince, Trudeau, Lavoie et Paré. M. Manseau, qui était le plus ancien d’âge et de prêtrise, et qui déjà était Grand Vicaire, devint tout naturellement doyen du nouveau chapitre.

« La sympathie, écrivait à ce sujet M. Manseau, qui existait entre tous les chanoines et les autres habitués, faisait de l’Évêché un séjour charmant, disons mieux, délectable. » Sur le printemps, tout allait à l’ordinaire, pour le mieux, excepté la santé du doyen du chapitre, qui, accoutumé à une vie active, ne pouvait guère s’accommoder de la vie sédentaire qu’il lui fallait mener à l’Évêché.

Cependant, il lui fallut se charger de l’administration du Diocèse, pendant le premier voyage que Monseigneur fit à Rome et qui dura depuis le mois de Mai jusqu’au mois de Septembre. Mais au retour de l’Évêque, il se déchargea de l’administration dont il s’était acquitté avec succès, comme de tous ses autres devoirs, et il se retira, avec les titres de Vicaire-