Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
39
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

lui servirait beaucoup plus avantageusement que le despotisme de son autorité.

« D’heureuses circonstances favorisaient ce retour à des idées plus justes, et surtout plus honorables de la part d’une grande et puissante nation. »

La politesse, la déférence et l’impartialité de Sir Georges Prévost, successeur de Sir James Craig, l’avaient rendu l’idole de la population. De plus, la nomination aux premières dignités militaires de plusieurs de nos compatriotes distingués, achevèrent de populariser le gouverneur.

Il était temps, car la lutte menaçait d’être terrible et sanglante. C’était sur nous que devaient tomber les premiers coups, et cependant, cette prévision n’épouvantait personne. À peine la déclaration de guerre avait-elle été signifiée, qu’un cri universel de patriotisme souleva la poitrine de tous les Canadiens.

À ces nobles accents, on reconnaissait les descendants des vaillants soldats de 1759 et de 1760.

Non, l’ardeur guerrière de ce peuple de braves qui, à la pointe de la baïonnette, avait purgé le sol des hordes indiennes et sauvé la patrie des invasions redoutables de la Nouvelle-Angleterre, non cette fougue chevale-