Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
58
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

La plus grande activité régnait dans tout le chantier de M. Joiiette.

Tandis qu’un parti de travailleurs abattaient les pins superbes, les longues épinettes et les cèdres odorants pour fournir un aliment quotidien aux scies rapides du moulin, d’autres pionniers traçaient hardiment les routes : artères indispensables qui devaient amener jusqu’au cœur de l’Industrie, la richesse et la vie des populations d’alentour.

XIV.

Voyage de M. Joliette aux États-Unis.


Épuisé par ses travaux continuels, M. Joliette, sur les instances de ses nombreux amis, quitta ses occupations pour aller redemander au ciel plus doux de Philadelphie le rétablissement de sa santé.

Accompagné de son épouse, de M. Paul De Lanaudière, son beau-frère, du Dr. Henri Lœdel, il partit, non sans adresser à regret, un adieu momentané à sa chère Industrie où il se proposait d’amener bientôt sa famille.

L’air de la grande République lui fut salutaire, et trois mois après son départ, parfaitement reposé, il reprenait joyeusement le