Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
62
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

l’Industrie ne faisaient qu’imiter la générosité du seigneur Joliette dont la bourse, ainsi que celle de toute la noble famille seigneuriale, était ouverte à toutes les infortunes.

XVII.

Pont des dalles.


Mais, hâtons-nous de suivre l’infatigable fondateur se transportant trois à quatre fois la semaine, du pont qu’il faisait jeter sur la rivière de l’Assomption, à l’immense chantier de billots organisé par ses soins, sur la paroisse même de l’Industrie.

En descendant vers son embouchure, à la distance d’un demi-mille du moulin de pierre, la rivière engagée dans les rapides, se précipite en mugissant sur un lit rocailleux : ses rives abruptes et élevées se resserrent tout à coup, ne laissant au passage des eaux bouillonnantes qu’un canal d’une soixantaine de pieds de largeur.

Cet endroit fut désigné sous la dénomination de Dalles de la rivière ; de là, le nom de Pont des Dalles, donné à la construction qu’y fit M. Joliette.