Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/63

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
63
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

Par cette communication, il ouvrait la porte de son village aux paroisses de Ste. Élizabeth, de St. Thomas et autres, amenant à son établissement, le commerce de ces localités, dont les produits étaient auparavant dirigés sur Sorel et Berthier.

XVIII.

Chantiers.


Pendant que le marteau retentissait sur le pont sonore, deux cents bûcherons échelonnés sur un espace de six à sept milles, s’attaquaient aux pins séculaires qui, débarrassés de leurs branches, coupés en billots, étaient traînés sur les bords de la rivière. C’est de là, qu’à la débâcle du printemps, les draveurs secondés par les courants, devaient les diriger jusqu’au boom, situé un peu en amont de la chaussée du moulin à scie.

Devant nécessairement parler du commerce de bois, branche d’industrie qui, habilement exploitée, devint pendant vingt-cinq ans, la source où M. Joliette puisa abondamment de quoi subvenir aux frais de ses grandes entreprises, nous arrivons tout naturellement