Page:Bouillet - Chassang - Dictionnaire universel d'histoire-geo - 1878 - P1 - A-G.djvu/88

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ANGLET, bourg des Basses-Pyrénées, arr., et à 4 kil. de Bayonne, au bord de l'Océan; 3079 h. Petit port de pêcheurs; bons vins blancs.

ANGLETERRE, Britannia chez les Romains, England en anglais, l'un des 3 roy. unis qui forment l'Empire britannique, est bornée au N. par l’Écosse, au S. par la Manche à l'O. par la mer d'Irlande, à l'E, par la mer du Nord; elle a 570 kil. du N. au S., env. 420 de l'E. à l'O.; sa population est de 20 000 000 h.; capit., Londres. On étend souvent, mais improprement, le nom d'Angleterre à toute la Grande-Bretagne. L'Angleterre proprement dite est divisée en 52 comtés ou shires. Ce sont

Comtés. Capitales.
Au N. Northumberland, Newcastle.
Cumberland, Carlisle.
Durham, Durham.
Westmoreland, Appleby.
York, York.
Lancaster, Lancaster,
A l'E. Lincoln, Lincoln.
Norfolk, Norwick.
Suffolk, Ipswich.
Huntingdon, Huntingdon.
Cambridge, Cambridge.
Hertford, Hertford.
Essex, Chelmsford.
Middlesex, Londres.
Au S. Kent, Canterbury.
Sussex, Chichester.
Surrey, Guilford.
Berks, Reading.
Hampshire, Winchester.
Wilts, Salisbury.
Dorset, Dorchester.
Somerset Bath et Wells.
Devon, Exeter.
Cornwall, Launceston.
A l'O. Glocester Glocester.
Monmouth Monmouth.
Hereford, Hereford.
Worcester, Worcester.
Shrop ou Salop, Shrewsbury.
Ces 12 comtés Chester, Chester.
forment la Anglesey, Beaumaris.
principauté Flint, Flint.
de Galles Denbigh, Denbigh.
Caernarvon, Caernarvon.
Merioneth, Bala et Dolgelly.
Montgomery, Montgomery.
Cardigan, Cardigan.
Radnor, Radnor.
Brecknok, Brecknok.
Pembroke, Pembroke.
Caermarthen, Caermarthen.
Au centre. Glamorgan, Cardiff.
Derby, Derby.
Nottingham, Nottingham.
Stafford, Stafford.
Leicester, Leicester.
Rutland, Oakham.
Warwick, Warwick.
Northampton, Northampton.
Bedford, Bedford.
Oxford, Oxford.
Buckingham, Buckingham.

Après Londres, les villes les plus importantes sont : Douvres, Norwich, Hull, Newcastle, Liverpool, Bristol, Falmouth, Plymouth, Portsmouth, Oxford, Birmingham, Manchester, Sheffield, Nottingham, Cambridge, York, Southampton, etc. — Les mont. sont peu nombreuses en Angleterre, sauf dans la principauté de Galles et dans le nord; elles sont peu hautes : la cime la plus élevée, le Snowdon, n'atteint pas 1200m. Le centre offre de vastes prairies. Les riv. sont en grand nombre, mais presque toutes petites, formant de larges estuaires à leur embouchure; les principales sont : la Tamise, la Saverne, l'Humber, la Medway, la Mersey, les deux Avon, la Dee, la Tees, la Tyne, la Derwent. Il y a peu de lacs et seulement au N. Les communications sont facilitées par une foule de canaux qui forment les 4 grands systèmes hydrauliques de Liverpool, de Manchester, de Londres et de Birmingham, par de belles routes et par un grand nombre de chemins de fer, dont les principaux partent de Londres. Le climat est humide, froid, brumeux; la végétation analogue à celle de la Normandie et de la Flandre. Ce pays fournit en abondance des grains, des fruits, dés légumes, du houblon, des plantes farineuses et oléagineuses, mais pas de vin. Les pâturages sont magnifiques; le bétail, les chevaux excellents; le gibier abonde sur beaucoup de points; les loups ont disparu depuis 9 siècles. Il y a encore de vastes forêts dans l'O. Généralement, la culture est bien entendue. Les mines de houille et de fer sont très-riches; ensuite viennent l'étain, le plomb, le cuivre. L'industrie est très-développée, surtout pour la fabrication des draps, lainages, étoffes, pour les tissus de soie de lin, de chanvre, et plus encore de coton; pour les filatures, l'impression sur coton, la métallurgie en tout genre, l'armurerie, la coutellerie, la quincaillerie, l'orfévrerie, l'horlogerie pour les tanneries, les blanchisseries, les brasseries. Le commerce, très-actif à l'intérieur, embrasse au dehors toutes les parties du monde. Le gouvernement est constitutionnel (un roi et deux chambres); les femmes peuvent régner. La religion dominante est la religion anglicane; toutefois, il existe un grand nombre de sectes dissidentes. Le Catholicisme, longtemps persécuté, a repris ses droits et a auj. plusieurs évêchés; l'évêque de Westminster est métropolitain. En littérature, les Anglais citent avec orgueil Shakespeare, Milton, Dryden, Pope, Addison, Byron, W. Scott, Robertson, Hume, Lingard; dans les sciences et la philosophie, Bacon, Locke, Newton, H. Davy, Priestley, Dalton, etc.

Histoire. On ne sait rien d'authentique sur l'histoire de l'Angleterre avant César. Ce conquérant fit deux descentes dans l'île, alors nommée Bretagne (55 et 54 av. J.-C.). Claude reprit ses projets de conquête l'an 43 de J.-C.; ses successeurs les continuèrent, et de 78 à 85 les armées romaines, commandées par Agricola, pénétrèrent jusqu'aux monts Grampians ; mais jamais l'île ne fut entièrement sou-mise. En 411 Honorius abandonna la Bretagne; mais incapables de se défendre contre les Pictes, les Bretons appelèrent à leur secours les Saxons (448); ceux-ci accoururent (449), et fondèrent les 4 roy. d'Essex, de Sussex, de Wessex et de Kent (455-527). Les Angles, qui les suivirent (540-584), en élevèrent 3 autres : Estanglie, Mercie, et Deirie avec Bernicle (540-584). Tous ces roy. finirent par se réduire à un seul, sous le Saxon Egbert, roi de Wessex (827). Dès 835, les Danois désolèrent l'Angleterre par leur ravages; Alfred le Grand (871-900) les força pour quelque temps à la paix. De retour en 981, les Danois mirent leur roi Suénon sur le trône d'Angleterre (1013) : la dynastie saxonne ne put y remonter qu'en 1041. En 1066, Guillaume I, duc de Normandie, conquit le roy. et fonda une nouvelle race, qui en 1154 fut remplacée par les Plantagenets, comtes d'Anjou, issus de la race Normande par les femmes et dont Henri II fut la tige en Angleterre. Ceux-ci régnèrent jusqu'en 1485. Les plus grands événements pendant cet espace de temps furent l'union de 5 grandes prov. francaises à l'Angleterre, par l'avénement de Henri II; la lutte de ce prince contre Thomas Becket (1162-1170); la conquête de l'Irlande (1171); les guerres de Richard Cœur de Lion contre la France (1194-1199); la perte de la Normandie par Jean sans Terre (1204); l'institution de la Grande Charte, base de la constitution anglaise (1215); l'insurrection de Simon de Monfort, comte de Leicester, contre Henri III (1258-1265); la domination momentanée sur l'Écosse pendant l'anarchie de ce pays (1286-1314); la guerre de 100 ans contre la France (1337-1453); enfin la guerre