Page:Boukharine - Lénine marxiste.djvu/17

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


revêt son expression la plus complète qu’on voit apparaître les formules qui s’éloignent entièrement du véritable marxisme orthodoxe.


LE MARXISME DE LÉNINE


J’en viens maintenant au léninisme. On m’a dit qu’un des drapeaux de l’Institut des professeurs rouges porte cette devise : « Marxisme dans la science, léninisme dans la tactique ». À mon avis, cette délimitation est fausse et ne correspond nullement au rôle d’avant-garde idéologique que s’attribuent nos professeurs rouges. Il ne faut pas séparer ainsi la théorie de la lutte pratique. Si le léninisme, comme action, n’est pas du marxisme, c’est que la théorie est séparée de la pratique, ce qui est particulièrement nuisible pour un Institut tel que celui des professeurs ranges. Le marxisme de Lénine est une formation idéologique distincte, car il a été enfanté par une époque différente. Il n’est pas la simple répétition dit marxisme de Marx, car l’époque où nous vivons n’est pas la simple répétition de celle à laquelle vivait Marx. Ces deux époques ont ceci de commun que ni l’une ni l’autre n’est organique, l’époque actuelle encore moins que celle de Marx. Le marxisme de Marx était un produit d’une époque révolutionnaire. Celui de Lénine est aussi le produit d’une époque extrêmement orageuse et révolutionnaire. Mais il y a évidemment tant de choses nouvelles dans la marche de l’évolution sociale, dans « les matériaux » empiriques qui servent aux généralisations théoriques, dans les problèmes qui se posent au prolétariat révolutionnaire et qui réclament une solution, que notre marxisme actuel n’est pas la simple répétition des idées exposées par Marx.

Je développerai cette thèse plus loin, afin qu’on n’ait pas l’impression que je veux opposer ces doctrines. L’une est le complément, le développement logique et historique de l’autre. Mais je voudrais tout d’abord m’arrêter sur les faits nouveaux de politique sociale et économique qui sont la base du marxisme de Lénine. En effet, qu’y a-t-il de nouveau qui n’existait pas à l’époque de Marx et que, par suite, ce dernier ne pouvait connaître ?

1. — Tout d’abord, une phase nouvelle dans le développement des rapports capitalistes. Marx connaissait l’époque déjà révolue du capital marchand ; il connaissait le capital industriel, qui était considéré comme le type classique du capitalisme en général. Vous savez fort bien qu’Engels lui-même n’a vu que le début de la constitution des cartels et des trusts. Quant au stade nouveau de l’évolution capitaliste, avec sa réorganisation des rapports de production au sein du capitalisme, stade que Lénine appelait celui du capitalisme monopolisateur, il va sans dire que Marx ne mouvait le connaître ; aussi ne l’a-t-il ni exprimé ni généralisé.