Page:Bourget - Nouveaux Essais de psychologie contemporaine, 1886.djvu/148

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


souvent à la pire des barbaries, celle de la vulgarité volontaire, les autres se dessèchent dans les subtilités morbides, dans le byzantinisme tourmenté, dans ce que renferme de puéril et de servile à la fois l’excessive recherche. M. Leconte de Lisle aura été un des rares producteurs de notre âge chez qui réflexion et spontanéité, critique et création se soient fait équilibre. C’est de quoi expliquer comment il est estimé de tous ceux qui ont regardé de près aux conditions de naissance de l’œuvre d’art. C’est de quoi faire comprendre aussi comment ses poèmes se trouvent revêtir un charme singulier d’achèvement. L’esthétique dont ils émanent n’est-elle pas une des plus complètes qui se puissent imaginer, puisqu’elle va de l’un à l’autre des deux pôle de la pensée ?


III


SOURCES DE PESSIMISME



Les deux hypothèses que nous avons reconnues au cœur de l’œuvre de M. Leconte de Lisle suffisent, pour quiconque a l’habitude de ces sortes