Page:Bruant - Dans la rue, vol2.djvu/197

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Et maman Pauline était sage
Le jour qu’ell’ se mit en ménage,
Avec papa le p’tit Victor,
            À la Goutt’-d’Or.

À c’tte époqu’-là tout’s les fillettes,
Les goss’lines, les gigolettes
S’ mariaient avec leur trésor,
            À la Goutt’-d’Or.

A’s s’contentaient, l’jour de leur noce,
D’un’ petit’ toilett’ pas féroce
Et d’un’ jeannette en similor,
            À la Goutt’-d’Or.

Leur fallait pas un mari pâle,
Mais un garçon d’lavoir… un mâle…
Bien râblé… même un peu butor,
            À la Goutt’-d’Or.