Page:Bruant - Dans la rue, vol2.djvu/34

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Faut que j’te d’mande encor’ quéqu’ chose,
Ça s’rait qu’t’aill’s voir un peu mes vieux.
Vas-y, dis, j’t’en pri’, ma p’tit’Rose,
Malgré qu’t’es pas bien avec eux.
Je n’sais rien de c’qui leur arrive…
Vrai, c’est pas pour fair’ du pallas,
Mais j’voudrais bien qu’moman m’écrive
                À Mazas.