Page:Bruel - Études sur la chronologie des rois de France et de Bourgogne.djvu/27

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
—( 21 )—

No 362. (B. N. cop. 5-41.) Date remarquable : Die jovis, a cena Domini, in mense aprilis anno V regnante Radulfo rege. 928, 10 avril.

No 367. (A. b. 97.) V nonas julii, feria V regnante Rodulfo rege. Cette date indique un jeudi 5 des nones ou 3 juillet. Or, sous le règne de Raoul le 3 juillet ne tomba un jeudi qu’en 928 et en 934. La première de ces deux années nous a paru préférable, car elle est plus rapprochée du temps de l’abbé Bernon, dans le cartulaire duquel se trouve l’acte en question.

No 377. La date de cet acte exige qu’on lui fasse subir une correction pour accorder ensemble les notes chronologiques : Die martis, nono kalendas aprilis, anno VIII regnante Ratulfo rege. En effet la 8e année de Raoul s’étend du 13 juillet 930 au 12 juillet 931 et le mardi 24 mars devrait correspondre à 931. Or, mardi 24 mars suppose lettre domin. D. Mais 931 a B pour lettre domin., et pour avoir D il faut remonter à 929 ou descendre à 935, qui ne s’accordent avec aucune des manières de compter le règne de Raoul. Nous avons pensé que le scribe avait pu se tromper sur le chiffre de l’année; en lisant VI au lieu de VIII, on arrive à 929, année où le 24 mars était un mardi.

No 379. Cette charte de la comtesse Adélaïde, sœur de Rodolphe de Bourgogne, femme de Richard le Justicier, duc de Bourgogne, et mère de Raoul, roi de France, se termine par la date suivante : Data xviii kal. julii, anno V regnante Rodulfo, gloriosissimo rege, indictione II. L’indiction 2 répondant à 929, nous avons pensé qu’il fallait lire ici an VI au lieu de an V et dater l’acte du 14 juin 929. C’est du reste la date que l’on donne généralement à cet acte[1].

No 395. (B. N. cop. 5-114.) La formule de cet acte mérite d’être relevée : Die marcio, mense madii, annos VIII regnante Radulfo rege de Francia. Ce mot était opposé au mot Burgundia, qui désignait le pays où régna Rodolphe II, de 911 à 937.

No 405. (A. o. 16.) Mense decembrio, x kalendas ejusdem mensis, anno X regnante rege Rodulfo. Le 10 des calendes qui se trouve dans le mois de décembre ne peut être que le 10 des calendes de janvier, qui répond au 23 décembre. C’est la date que nous avons donnée à cet acte[2].

  1. Cf. Acta SS. Bened. sæc. V. p. 135 et D. Bouquet, t. IX, p. 693.
  2. Voir sur cette forme de date le no 446 du Rec. des chartes de Cluny.