Page:Bruel - Études sur la chronologie des rois de France et de Bourgogne.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
—( 22 )—

No 411. (A. o. 182.) Die sabbati, v idus junii, regnante Rodulfo rege. Samedi 5 des ides de juin ou 9 juin exige G pour lettre domin. Or, le 9 juin est tombé un samedi deux fois seulement sous le règne de Raoul, savoir en 927 qui a G et en 932 qui a AG pour lettre domin. Or, l’année 932[1] nous paraît convenir mieux à cet acte inséré dans le cartulaire de l’abbé Odon, qui gouverna l’abbaye de Cluny de 927 à 942.

No 432. (A. o. 125.) Die mercurio, ii idus aprilis, anno XII regnante Rodulfo rege. Cet acte a été publié par Guichenon, dans sa Bibliotheca Sebusiana, mais il a imprimé par erreur ii kalendas. Les auteurs de l’Art de vérifier les dates l’ont cité d’après le même Guichenon, et ont fait remarquer que le 2 des calendes d’avril ne tombe pas un mercredi l’an 12 de Raoul, soit en 935 ; pour trouver un 12 avril tombant un mercredi il faudrait descendre jusqu’en 937, mais alors Raoul était mort. Il nous semble préférable d’admettre que le scribe a pu se tromper sur le chiffre des ides. 935 a D pour lettre domin. Le mercredi pendant les ides = vi idus ou 8 avril 935[2].

2o Du commencement de janvier 923.

No 250. (B. N. cop. 4-131.) Die dominico, viii kalendas madias, anno III regnante Ratulfo rege. Le dimanche 8 des calendes de mai ou 24 avril donne B qui est la lettre domin. de 925. Mais si l’on comptait les années du 13 juillet 923, le mois d’avril de la 3e année répondrait à 926 ; il faut donc les compter du commencement de 923. La date est ainsi 925, 24 avril.

No 269. (A. b. 6.) Abbo rogatus dictavi mense maio, die sabbati, anno IIII regnante Rodulfo rege. Le motif de suivre ce comput est ici un peu différent. Il se tire de la mention qui est faite, dans l’acte, du gouvernement de l’abbé Bernon, mort le 13 janvier 927. Or, si l’on comptait du 13 juillet 923, la 4e année tomberait en mai 927, c’est-à-dire après la mort de Bernon[3].

N° 271. (B. N. cop. 5-13.) Die lunis, nones juniis, IIIIto anno regnante Rotulfo rege. Lundi 5 juin donne pour

  1. La date de 933 imprimée dans le tome Ier des Chartes de Cluny, p. 398, doit être corrigée en 932. En 933, en effet, le 9 juin tomba un dimanche.
  2. Nous avons daté cet acte dans notre tome Ier du 12 avril (?) 935; il faut lire de préférence 8 avril.
  3. Cf. Chartes de Cluny, tome Ier, p. 263, note 1.