Page:Bruel - Études sur la chronologie des rois de France et de Bourgogne.djvu/32

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
—( 26 )—

No 444. (B. N. cop. 5-161.) Die mercoris, kalendas aprilis, Deum emperantem, regem expectantem. La date de cette charte ainsi exprimée ne pourrait convenir qu’au 1er avril 935, époque antérieure à la mort de Raoul ; on peut admettre, pour la faire cadrer avec l’année 936, que l’on a oublié le chiffre iii devant kalendas, ce qui donne mercredi 3 des calendes d’avril ou 30 mars, ou B. Or, 936 a B pour lettre dominicale[1].

No 445. (A. o. 6.) Data mense martio, anno quo domnus Rodulfus migravit a seculo. 936, mars.

No 446. (B. N. or. 16.) Mense aprili, vmdieipsius mensis, anno quo inclitus rex Rodulfus migravit a seculo. Actum Nevernis civitate publice... ego frater Jacob, sacerdos... datavi feria vi in prefata civitate. Mercredi 8 avril 936. En effet, en 936 (lettre domin. B), le 8 avril tombait un vendredi.

No 447. (A. o. 180.) Mense maio, [anno] quo Rodulfus rex migravit a seculo. 936, mai.

No 448. (B. N. cop. 6-5.) Data per manus Eldradi, sub die mercoris, mense junius. Non abemus regem regnante Dominum nostrum Jesum Christum. 936, juin. Il est impossible de désigner d’une manière plus claire l’interrègne qui allait, du reste, bientôt finir par l’avènement de Louis d’Outremer, que les seigneurs français avaient rappelé d’Angleterre.


XIII. — Louis d’Outremer.


Louis IV, fils de Charles le Simple, nommé d’Outremer à cause du séjour qu’il fit en Angleterre après que son père eut été chassé du trône, fut couronné roi de France le 19 juin 936, et mourut le 10 septembre 954[2].

Les années de son règne se comptent ordinairement du 19 juin 936 ; mais aussi quelquefois on le fait remonter au 7 octobre 929, date de la mort de son père. Citons tout de

  1. Chartes de Cluny, t. I, p. 433, rectifier ainsi la note 1 : on a oublié le chiffre II (lire III) devant kalendas.
  2. Louis d’Outremer est qualifié empereur dans une date relative à son fils Lothaire. No 1007. (Cop. 8-229.) Anno Domin. incarn. DCCCCLVI, anno tercio imperii Lotharii regis, filii Ludovici imperatoris. Aurait-on confondu le roi Lothaire avec Lothaire Ier empereur, fils de Louis le Débonnaire ?