Page:Bruel - Études sur la chronologie des rois de France et de Bourgogne.djvu/34

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
—( 28 )—

les actes rédigés dans le Viennois comme datés des années de Louis l’Aveugle[1].

2o Quant à Louis V, ce roi étant monté sur le trône le 2 mars 986 et étant mort le 21 mai 987, il n’y a que la lre année qui puisse se confondre avec la lre année de Louis IV d’après le calcul ordinaire (19 juin 936-18 juin 937). Le calcul du 15 janvier 936 est ici hors de cause, comme on le verra facilement par la suite. Or, la distance de plus d’un demi-siècle qui sépare ces deux princes et les synchronismes qui accompagnent souvent les noms des rois empêcheront la plupart du temps de les confondre[2]. Il y a encore un signe qui nous semble pouvoir servir à déterminer les chartes qui se rapportent à Louis d’Outremer, à l’exclusion des autres rois du nom de Louis, c’est la diversité et la barbarie des formes employées pour traduire le nom du roi. Nous n’avons pas relevé, dans les chartes de Louis d’Outremer, moins de 34 formes diverses de son nom. Au contraire, dans les chartes du temps de Louis V, le nom du roi n’affecte que deux ou trois formes seulement. Quoi qu’il en soit de cette dernière considération, nous allons examiner les divers points de départ employés pour le règne de Louis d’Outremer.

1o Du 19 juin 936.

Ce point de départ s’applique à un très grand nombre de chartes ; nous ne ferons connaître que les plus intéressantes, celles qui servent à établir soit la chronologie du roi Louis IV, soit quelques événements importants[3].

  1. Le no 766 forme une exception; il est relatif à une terre du Viennois (in fines de Lendatis) et semblerait devoir être attribué à Louis l’Aveugle; mais la date est ainsi conçue : Die lune, mense aprili, anno XIIII regnante Ludowico rege. L’an XIV de Louis roi, d’après ce que nous avons dit ci-dessus, ne peut se rapporter qu’à Louis d’Outremer.
  2. Toutefois nous devons avouer qu’après avoir daté le no 470 de 937, février, anno I regnante Lodohic rege, nous avons éprouvé quelques scrupules en voyant reparaître le même scribe (Girbaldus me fecit) dans des actes des dernières années du règne de Lothaire.
  3. Voici la longue liste des chartes datées du règne de Louis d’Outremer compté du 19 juin 936 ; nous en avons relevé 241 ; les nos entre parenthèses se rapportent à des chartes dans lesquelles l’année du règne n’est pas exprimée, mais qui se rattachent à telle ou telle année par les notes chronologiques.
    An Ier : nos 449-457, 459, 461, 468, 473. — An II : 474, 477, 481, 482, 484, 485, 487, 490. — An III : 491, 493-498. — An IV : 499, 501, 504, 505, 508, 510. — An V : 511, 512, 514, 515, 524-532. — An VI : 535-537, 539-545. — An VII : 547-552, 623, 626, 629, 630, 632-639. — An VIII : 640-643, 647-649, 654, 655, 658, 660-662. — An IX : 664, 665, 667. — An X : 672-675 (676), 678-681, 683-685. — An XI : 688-691, 693, 697. — An XII : 699-718, 720, 721. — An XIII : 722, 723, 725-727, 729, 735, (738,) 741, 744. — An XIV : 746 ? 747, 754-762, 766, 769, 770, 774. — An XV : 776-780, 782, 783, 793-796, 799-802, 804-809. — An XVI : 812-815, 817-821, 823, 824. — An XVII : 826, 827, 829-834, 836, 837, 839-841, 844-847, 849-853. — An XVIII : 854, 855, 860-868, 870-874, 876-881.