Page:Bruel - Études sur la chronologie des rois de France et de Bourgogne.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
—( 29 )—


No 449. (B. N. or. 17.) C’est le premier acte que nous ayons au nom de Louis d’Outremer. Il renferme la confirmation donnée par le comte Geoffroi, et à Nevers sans doute, d’un autre acte donné par le même, dans la même ville, le 8 avril précédent : Datata mense junio, anno primo quo Lodovicus juvenis rex cepit regnare. Juin 936[1].

Le no 474 (B. N. cop. 6-104.) est une charte de l’évêque d’Autun, Rotmundus, ainsi datée Actum Augustiduno... Datum vi kal. julii, indictione X, anno secundo regni Lodvici regis. Or, Rotmond a été évêque d’Autun de 935 à 968. L’an 2 de Louis ne peut convenir qu’à Louis d’Outremer. 937, 26 juin. L’indiction est bonne.

No 491. (A. o. 53.) Ego frater Jacob, ad vicem Dominici cancellarii, scripsi, dictavi, corroboravi n kalendas julii, feria vii. Dictavi anno incarnationis Dominice DCCCCXXXVIII, indictione XI, anno III regnante Ludowico rege. Le samedi 30 juin convient parfaitement à l’année 938 (qui a G pour lettre domin.), indiction 11e, et 3e année de Louis d’Outremer. Les biens donnés étant situés en Lyonnais (in pago Lugdunense, in vicaria, seu in agro Ternantense in villa Madaliaco), cet acte montre que l’on trouve quelquefois le nom de Louis IV à la date des actes relatifs au Lyonnais, sans doute parce que l’on voulait mettre en quelque sorte sous la protection du roi de France certaines donations faites dans ce pays.

Le no 499 (C. 53.) est un diplôme du roi Louis d’Outremer en

  1. Il va sans dire que l’acte pour être de la 1re année doit avoir été passé après le 19 juin. S’il était prouvé qu’il fût des premiers jours du mois, il faudrait le dater de 937. La difficulté n’existerait pas si l’on comptait la 1re année du 14-15 janvier 936. Mais c’est là un point de départ exceptionnel et que l’on ne peut adopter sans preuve certaine, suivant nous.