Page:Bruel - Études sur la chronologie des rois de France et de Bourgogne.djvu/40

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
—( 34 )—


No 748. (B. N. cop. 7-247.) Die mercoris, in kalendas agutes, annos XV régnante Luuvigo rege. 949, 1er août. Le mercredi 1er des calendes d’août répond au 1er août 949, lettre domin. G. Mais le 1er août 949 était dans la 14e et non dans la 15e année de Louis d’Outremer. Il faut donc lire annos XIV.

No 769. (B. N. cop. 7-221.) Die martis, Vo kalendas gunii, anno XIIII regnante Ludvico rege. Mardi 5 des calendes de juin ou 28 mai suppose pour lettre domin. F, qui est celle de 950. La date est 950, 28 mai.

Le no 774 (D. 306) est un diplôme dont les formules diffèrent de celles du no 688 : In nomine sanctæ et individuæ Trinitatis. Ludovicus, divina propitiante clementia, Francorum rex..... Actum in placito quod fuit in villa quæ dicitur Trisburgo, vi idus junii, indictione octava, anno autem XIIII regnante rege Ludovico. Le 8 juin de la 14e année répond au 8 juin 950, indiction 8e.

Le no 780 (A. o. 138.) nous offre encore un exemple de l’année de l’Incarnation jointe à l’année du règne. Cette date est assez intéressante par sa forme : Est autem anno incarnationis Domini DCCCCL, inditione XIIII, iii kalendas novembris, feria VII..... Ego frater..... rogatus scripsi anno XV regnante Ludvico rege. Le samedi 3 des calendes de novembre répond à la lettre domin. C. Or 950 a F. Mais l’an 15 de Louis IV s’accordant avec 950, il nous a semblé que l’on devait corriger le jour de la férie et lire feria IIII, mercredi. Or, en 950, le 30 octobre était en effet un mercredi. Toutefois, en cette même année, l’indiction était VIII et non pas XIII, mais les deux chiffres peuvent avoir été confondus par le copiste du cartulaire.

Sous le no 799 (B. N. cop. 7-232), un plaid tenu à Mâcon devant le comte, le vicomte et les échevins, nous fournit une double date : Apud Matisconum, sub die naercoris, ii idus febroarii, et à la fin : sub die mercoris, ii nonas aprilis, anno XV regnante Hludovico rege. Le mercredi 12 février indique pour lettre domin. E, qui est la lettre de 951, 15e année de Louis IV. Ceci étant établi, la date finale doit être rectifiée, car le mercredi tombait le 4 des nones d’avril et non le 2, en 951. Le 2 des nones répondrait au vendredi 4 avril.

No 815. (B. N. cop. 8-40.) Die lunis, kalendas decembris, anno XVI rengnante Lodovic rege. Lundi 1er décembre répond à E, qui est la lettre domin. de 951.