Page:Bruel - Études sur la chronologie des rois de France et de Bourgogne.djvu/41

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
—( 35 )—


No 824. (B. N. cop. 8-54.) Anno ab incarnatione Domini DCCCCLII, indictione X, anno XVI regnante Ludovico rege. Cet acte montre que l’an de l’Incarnation 952 concourt avec la 16e année de Louis IV, qui doit être comptée de 936. Le chiffre de l’indiction est exact. L’omission du nom du mois ne permet pas de dire si l’année est comptée de janvier ou du 19 juin ; dans le premier cas, la date est renfermée entre le 1er janvier et le 18 juin dans le second, elle est resserrée entre le 1er et le 13 ou 14 janvier 952.

No 854. (B. N. cop. 8-78.) Die martis, id. septembris, anno XVIII regnante Ludovico rege. Le mardi 13 septembre exige la lettre domin. B. Or, c’est précisément celle de l’année 953, 18e de Louis d’Outremer.

Enfin, le dernier acte qui rentre dans ce calcul des années de Louis IV nous offre encore un exemple de l’année de l’Incarnation. No 864. (A. a. 137.) Anno ab incarnatione Domini DCCCCLIII, inditione XI, anno XVIII regnante Ludoico rege. L’an 953 correspond avec la 18e année du règne de Louis d’Outremer et avec la 11e indiction. On peut faire ici la même observation qu’au no 824, au sujet de l’absence du mois.

2o Du 14 ou 15 et, par exception, du 1er janvier 936.

On fait remonter quelquefois, en Bourgogne, le règne de Louis d’Outremer au 14 ou 15 janvier 936, c’est-à-dire à la mort de Raoul. Nous en avons quelques exemples.

No 618. (B. N. cop. 7-69.) Die veneris, vi kalendas febroarias, anno VIII regnante Ludovico rege. Vendredi 6 des calendes de février ou 27 janvier donne A. Or, la lettre domin. de 943 est A. La date est 943, 27 janvier.

No 619. (B. N. cop. 6-242.) Même date que la précédente.

No 698. (B. N. cop. 7-130.) Die lunis, xiii kalendas magii, anno XII regnante Ludovici regis. 947, 19 avril. Le 13 des calendes de mai, ou 19 avril, tomba un lundi en 947.

No 731. (B. N. cop. 7-180.) Die lunis, Vto idus genoarii, annos XIIII regnante Lodovico rege. Cette date, qui répond au 8 janvier 949 (lundi 8 janvier répond à G. Or, 949 a G) prouve que l’on a compté quelquefois les années de Louis d’Outremer, non pas du 14 janvier, mais du commencement même du mois. Car si l’on faisait partir l’année du 14 janvier, le 8 janvier de la