Page:Bruel - Études sur la chronologie des rois de France et de Bourgogne.djvu/51

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
—( 45 )—

nostri Jesu-Christi DCCCCLVII, anno quarto imperii Lotharii regis, in mense octobri, tercia feria, quod est vi kalendas novembris. An 957, mardi 6 des calendes de novembre ou 27 octobre répond à D. Or, 957 a en effet D. Mais pour que le 27 octobre soit dans la 4e année, il faut et il suffit que la 1re année commence au plus tard le 27 octobre 954. Or, le point de départ le plus proche en remontant depuis le 12 novembre est celui du 10 septembre 954.

No 1187. (B. N. cop. 10-67.) Die dominico, iiii kal. novimber, annos XII regnante Lotario regis. Dimanche 4 des calendes de novembre ou 29 octobre répond à A. Or, 965 a pour lettre domin. A. On peut faire ici, quant à l’année du règne, le même raisonnement qu’à l’acte précédent[1].

3o Du commencement de l’année 954.

Nous avons une dizaine de chartes qu’il faut dater d’un point de départ non reconnu jusqu’à présent et que nous espérons établir de la manière la plus formelle. Voici ces actes :

No 1021. (B. N. Lat. n. a. 2154, n° 16.) Cette charte est datée de l’année de l’Incarnation. Data viii kal. martii, anno incarnationis Dominicæ DCCCCLVII, regni autem Lotharii serenissimi regis IIII. Le 8 des calendes de mars ou 22 février 957 correspondant à la 4e année de Lothaire, il faut que la lre année ait commencé avant le 22 février 954 comme nous trouverons ci-dessous des actes des 12 et 13 février, nous admettons et on admettra avec nous que la lre année doit être comptée du commencement de 954 ou que les mois de novembre et décembre 954 comptent pour une année entière, en sorte que la 2e année commence au 1er janvier 955 et de même pour les années suivantes.

No 1087. (B. N. cop. 9-117.) Data per manu Berardi, sub die lunis, xiii kal. septembris, anno VII regni Hlotharii regis. Lundi 13 des calendes de septembre ou 20 août répond à G. Or, 960 a pour lettres domin. AG.

Le no 1147 doit rentrer dans ce mode de comput au moyen d’une correction. La date est ainsi conçue : Die veneris, id. februarii, anno V regnante Loterio regis. Vendredi aux ides de février, ou 13 février, répond à D. Or, 957 et 963 ont D, mais aucune de ces années n’est la 5e du règne. Il y a donc ici

  1. Voir aussi le n° 1717 des Chartes de Cluny.