Page:Bruel - Études sur la chronologie des rois de France et de Bourgogne.djvu/68

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
—( 62 )—

titua Boson, son beau-frère, qu’il avait déjà fait duc de Vienne, vice-roi de Lombardie. À ces provinces il ajouta la Provence, en sorte que Boson eut à gouverner un vaste territoire[1].

Charles le Chauve étant mort le 6 octobre 877, Louis le Bègue, son fils, lui succéda, mais il mourut deux ans après, le 10 avril 879, laissant deux fils, Louis et Carloman, dont la légitimité était contestée. Profitant de ces circonstances, Boson, fils de Bavin, comte d’Ardenne, frère de Richard, duc de Bourgogne, beau-frère de l’empereur Charles le Chauve par Richilde sa sœur, et par Ermengarde, deuxième femme de Boson[2], se fit proclamer roi de Bourgogne (dans laquelle était comprise la Provence) par le célèbre synode de Mantaille en Viennois, le 15 octobre 879[3].


I. — Boson.


Nous avons trois chartes datées du règne de ce prince ; la première a été donnée en Viennois la première année de son règne. No 23. (B. N. Or. 2.) Die mercoris, in mense madio, in anno primo regnante Bosoni rege. 880 (?), mai.

La seconde est relative à des biens situés en Lyonnais ; nous l’avons déjà citée ci-dessus à propos de Louis et Carloman, car elle témoigne de la lutte engagée entre Boson et les fils de Louis le Bègue. No 24. (B. N. cop. 2-201.) Die sabato, in mense jugnnio, in anno secundo Bosoni, rege de Borgundia et in primo anno, quando Ludowicus et Karlamannus Borgundia possidere venerunt, post obito genitore illorum Ludovico, filio Karlo qui imperavit. 881, juin.

Après cette allusion à la campagne de Louis et Carloman en Bourgogne, nous avons encore une charte datée de la 3e année du règne de Boson ; elle concerne des biens situés dans le Viennois.

  1. D’après un passage de Réginon, cité par M. de Terrebasse, Charles le Chauve aurait donné alors à Boson le titre de roi, mais celui-ci se contenta du titre de duc pendant la vie de Charles et celle de Louis le Bègue. Terrebasse, Histoire de Boson, pag. 56-57.
  2. Réginon, abbé de Prüm, cité dans Terrebasse, pag. 55-56. Suivant l’Art de vérifier les dates, Hermengarde serait fille de l’empereur Louis II (Art. de Boson, second roi de Provence).
  3. Voir Terrebasse, Œuvres posthumes. Histoire de Boson et de ses successeurs. Vienne, 1875. In-8o.