Page:Bruel - Études sur la chronologie des rois de France et de Bourgogne.djvu/83

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
—( 77 )—
2o Du commencement de 939.

Nous avons quatre chartes qui doivent être datées du commencement de 939 :

No 546. (B. N. cop. 6-180 ; A. a. 17.) Die sabati, kalendis octubris, annos IIII regnante Gonrado rege. Samedi, 1er oct. 942, lettre domin. B.

Le no 1126 est un diplôme de la reine Berthe, mère du roi Conrad, portant donation à Cluny du monastère de Payerne (Guichenon, Bibliotheca Sebusiana, p. 1 ; D. Bouquet, tome IX, p. 667). Data in die martis, kal. aprilis, anno XXIV regnante Conrado rege. Actum vero Lausona civitate. Suivant la remarque de D. Bouquet, le mardi tombe le 1er jour d’avril 962. De là résulte qu’il faut prendre le point de départ du règne au commencement de 939.

No 1127. (C. 56.) Diplôme de Conrad en faveur du monastère de Payerne : In nomine sanctæ et individuæ Trinitatis. Chuonradus divino munere largiente piissimus rex... Einricus, ad vicem Keroldi, episcopi recognovit. Data vi idus aprilis, anno ab incarnatione Domini nostri Jhesu Christi DCCCCXXXVII, anno regnante domno nostro Chuonrado rege XXIIII. Actum civitate Lausona feliciter. La date de 937 est erronée, puisque Conrad n’a commencé à régner au plus tôt qu’à cette époque ; la 24e année du règne nous reporterait à 961. Mais la date du jour de la semaine donnée par le texte de l’acte précédent, no 1126, oblige à le dater de 962 (lettre domin. E). Donc le présent acte, qui est de la même année, doit être daté aussi de 962, preuve manifeste que les années de Conrad sont comptées ici de 939, ce qui concorde avec l’opinion exprimée déjà par D. Bouquet[1].

No 1156. (B. N. cop. 9-213.) Datavi die mercoris, iiiio (lisez iiio) nones junii[2], anno ab incarnatione Domini nogen-

  1. Recueil des historiens, t. IX, p. 667.
  2. Nous lisons par correction 3 des nones, car le 4 des nones de juin 963 tombait un mardi.