Page:Bruel - Études sur la chronologie des rois de France et de Bourgogne.djvu/84

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
—( 78 )—

tesimo sexagesimo tercio, regnante Gondrado anno XXV. Mercredi 3 des nones ou 3 juin répond à D, lettre domin. de 963. Pour que la 25e année de Conrad concoure avec l’an 963, il faut compter les années depuis 939. Ce point de départ est donc bien établi par les exemples qui précèdent.

3o Du commencement de 940.

Nous avons trois actes dont il faut certainement faire partir les années du commencement de 940.

No 1220. (B. N. Lat. n. a. 2154, no 29.) Feria vii, nonas januarias, indicione [X, anno] XXVIII Gonrado rege regnante. Samedi 5 janvier répond à F. Or 967 a F. La date est 5 janvier 967 en suppléant deux mots qui forment lacune au milieu de la date.

No 1313. (B. N. L. 17715, no 29.) Die sabati, quinto calendes maius, annus XXXIII renante Gondrao rege. Samedi 5 des calendes de mai ou 27 avril 972, lettre domin. F. Or 972 a GF.

No 1716. (C. 69.) Le troisième acte que nous datons de ce point de départ est un diplôme de Conrad. In nomine sanctæ et individuæ Trinitatis. Chuonradus, divina favente clementia, piissimus rex... Ego Painulfus, ad vicem Heidulfi, cancellarii recognovi. Actum Aquis, anno XL VIregnante domno Chuonrado rege. Ce diplôme d’immunité et de protection pour l’abbaye de Saint-Marcel de Félines doit être postérieur à la fondation de cette abbaye par le comte Lambert (de Valentinois) et sa femme. Or, la charte par laquelle ces personnages ont doté ce monastère est du 27 juin 985[1] ; il faut donc que le diplôme de Conrad soit d’une date postérieure et, par suite, la 46e année du règne correspondant à 985 doit être comptée seulement de 940.

4o Du commencement de 941.

Une seule charte doit être datée de ce point de départ :

No 1200. (A. m. 209.) Die jovis, vi idus mai, anno XXVI regnante Ghunrado piissimo rege atque serenissimo. Jeudi

  1. No 1715. Voici en quels termes le diplôme de Conrad rappelle la donation du comte Lambert : Lantbertus comes cum uxore sua Faletrude adiens clementiam nostram, petiit ut cuidam loco nomine Fellinis, quem in honore Dei et sancti Marcelli et sua hereditate monastice subdidit religiositati. No 1716 (C. 69).