Page:Brunhoff – Histoire de Babar, le petit éléphant (1931).djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Histoire de Babar - page 33.jpg

Ils sont partis…
Les mamans
n’ont pas de place dans l’auto,
elles courent derrière
et lèvent leurs trompes
pour ne pas respirer
la poussière.—
La vieille dame
reste seule ;
triste, elle pense :
« Quand reverrai-je mon petit Babar ? »