Page:Bruno Destrée - Les Préraphaélites, 1894.djvu/9

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

TABLE DES MATIÈRES

Chapitre I. — Tendance commune à certains pays du nord de l’Europe vers une Renaissance des Arts décoratifs ; supériorité de l’Angleterre à ce point de vue. La cause de cette supériorité résidant surtout en ce fait que les arts majeurs et les arts mineurs ont été simultanément exercés par les meilleurs artistes de l’Angleterre, les peintres préraphaélites.
Chapitre II. — Historique du mouvement préraphaélite. Son chef et meilleur représentant : Dante-Gabriel Rossetti. Biographie et analyse de l’œuvre de Rossetti. Définition de l’école préraphaélite.
Chapitre III. — Traductions littérales de quelques poèmes de Dante-Gabriel Rossetti : La Demoiselle bénie, Le Sommeil de ma sœur, Sœur Hélène, trois sonnets de la Maison de vie, Changement de sphère, Adieu, Trois ombres, Le Porche de l’Église.
Chapitre IV. — Influence directe de l’école préraphaélite sur les arts décoratifs. Les chefs de cette école sont en même temps les principaux régénérateurs de ces arts en Angleterre. Rossetti. MM. Edward Burne-Jones, William Morris et Walter Crane.
Chapitre V. — Conclusion. Les arts majeurs et les arts mineurs doivent rester unis et être pratiqués par les mêmes artistes. Extraits d’une conférence de M. John Ruskin.



Catalogues des œuvres de Dante-Gabriel Rossetti et d’Edward Burne-Jones.