Page:Buckland - La Géologie et la Minéralogie dans leurs rapports avec la théologie naturelle, 1838, tome 2.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
8
EXPLICATION DES PLANCHES.

granites les plus anciens jusqu’aux couches tertiaires les plus récentes. Elles y sont injectées ou elles les recouvrent. Ces roches basaltiques se présentent quelquefois sous forme de lits à peu près parallèles aux couches au sein desquelles elles ont été lancées de la manière qu’on le voit représenté en (f 2) dans le calcaire carbonifère. Plus fréquemment elles recouvrent la surface, comme le feraient des épanchemens de lave. Notre coupe représente le trap dans tous ces états. En (f 1) cette roche coupe et recouvre les couches primordiales ; en (f 2, f 3, f 4 et f 5), on la voit dans des relations toutes semblables avec les couches de transition et avec les couches secondaires : (f 6) est un exemple d’une éruption considérable de matière basaltique au dessus de la craie et des couches tertiaires, en même temps que de l’intrusion de vastes masses irrégulières des mêmes substances dans l’intérieur des roches sous-jacentes primordiales et de transition.

(f 7) représente des couches de basalte colonnaire, que recouvrent immédiatement des bancs de lave cellulaire, dans des localités où se voient aussi des cratères de volcans éteints. (f 8) représente des lits tout semblables de lave colonnaire, situés dans le voisinage de volcans en activité.


Trachyte et lave.


La quatrième et dernière classe de roches injectées se compose des porphyres volcaniques modernes, des trachytes[1] et des laves. L’origine évidemment ignée des roches de cette classe

  1. On désigne sous le nom de trachyte un porphyre volcanique à pâle blanchâtre, contenant ordinairement des cristaux de feldspath vitreux, et remarquablement rude au toucher (d’où le nom de trachyte du grec τραχυς). On ne rencontre pas cette roche dans la Grande-Bretagne ; mais elle abonde dans les environs de presque toutes les bouches volcaniques éteintes ou en activité.