Page:Buckland - La Géologie et la Minéralogie dans leurs rapports avec la théologie naturelle, 1838, tome 2.djvu/306

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Planche 65, t. I, p. 463.


Fig. 1. Coupe du bassin houiller de Wednesbury, depuis Dudley jusqu’à Walsall. (D’après Jukes.)

Les grandes fonderies de fer dont la surface de ce district est couverte, et la plupart des manufactures dé la ville voisine de Birmingham, doivent leur existence à la houille et au minerai de fer qui abondent dans les couches schisteuses de ce bassin houiller.

Le calcaire de Dudley, qui, dans cette localité, se trouve immédiatement au dessous de la houille, est ordinairement situé dans la série à une profondeur beaucoup plus grande ; le calcaire de montagne, le vieux grès rouge et les roches de Ludlow manquent ici. Voyez pl. 66, fig. 1.

Fig. 2. Coupes montrant la disposition en bassin des couches carbonifères du sud du pays de Galles. (D’après le Rév. W. D. Conybeare.)

Les couches de houille et de minerai de fer les plus riches sont situées presque immédiatement au dessus du calcaire de montagne. C’est dans cette localité que nos descendans trouveront d’abondantes réserves de houille, et qu’ils pourront transporter leurs manufactures, après que les terrains carbonifères du nord et du centre de l’Angleterre auront été épuisés[1].

  1. Ce n’est pas seulement le long du pourtour extérieur du bassin que les couches les plus profondes et les plus riches de ce gisement de houille sont ramenées à la surface et rendues d’un accès facile ; mais elles ont aussi été mises à notre portée par suite d’un autre soulèvement important qui a eu lieu le long d’une ligne anticlinale dirigée à peu près est-ouest, et coupant une portion considérable de l’intérieur du bassin dans la direction de son plus grand diamètre.