Page:Buckland - La Géologie et la Minéralogie dans leurs rapports avec la théologie naturelle, 1838, tome 2.djvu/76

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


avec les vertèbres a pour but d’accroître la flexibilité de la colonne vertébrale. Voyez t. I, p. 156 note (Home.)



Planche 13, t. I. p. 166.


Squelette d’un petit ichthyosaure du lias de Lyme-Regis, offert au muséum d’Oxford par le vicomte Cole. On y voit, dans la cavité entourée par les côtes, des écailles et des os digérés de poissons à l’état de coprolites. Cette masse coprolitique paraît avoir conservé la forme presque parfaite de l’estomac de l’animal, c, os coracoïde ; d, omoplate ; e, humérus ; f, radius ; g, cubitus. (Scharf, d’après nature.)



Planche 14, t. I. p. 167.


Squelette du tronc d’un petit ichthyosaure appartenant au muséum d’Oxford. Il provient de Lyme-Regis, et l’on y voit dans la cavité des côtes une masse coprolitique d’os digérés et d’écailles de poissons. — a, la fourchette ; b, la clavicule ; c, l’os coracoïde ; d, l’omoplate ; e, l’humérus. (Fisher, d’après nature.)


Planche 15, t. I, p. 167.


Toutes les figures de cette planche sont de grandeur naturelle, à l’exception de celles pour lesquelles on indique qu’il en est autrement ; et toutes sont d’après nature.