Page:Buies - Anglicismes et canadianismes, 1888.djvu/83

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 83 —

tel mot anglais, et l’on se contente d’un mot qui a la même physionomie, la même conformation, la même désinence. Ainsi l’anglais disant «" joint committee » , disons comité conjoint ; l’anglais disant " promote the interests ", disons promouvoir les intérêts……et ainsi de suite ; cela sonne de la même façon et cela épargne de la besogne. Voilà ce qui s’appelle communément en Canada de la « traduction ». Oui ; c’est de la traduction à dix centins par cent mots.

« Référer » (refer) pour « faire allusion, » renvoyer à, avoir trait à, avoir rapport à, avoir recours ou recourir à, s’en rapporter, se rapporter à, s’en remettre à, remettre, imputer……enfin, que sais-je ? Il faut savoir choisir suivant les différents cas, au lieu de se borner sempiternellement au seul mot référer qui a un sens très restreint en français.

Mais c’est si commode de traduire " to refer " par référer !……

« Je réfère à telle ou telle autorité » se dit invariablement parce qu’on dit en anglais " I refer to such or such an authority. " C’est « je renvoie à ou j’invoque telle ou telle autorité » qu’il faut dire en français.

Je me suis souvent demandé pourquoi on disait encore bien souvent « il ou elle a les fièvres typhoïdes. » Est-ce que, par hasard, on aurait plusieurs fièvres typhoïdes à la fois ? Ou y au-