Page:Buies - La région du lac St-Jean, grenier de la province de Québec, 1890.djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 49 —


Observations faites sur la température d’automne la plus élevée à Montréal, à Québec et à Roberval, Lac Saint-Jean, par les bureaux officiels de météorologie.


Pour démontrer de quel excellent climat jouit la vallée du lac Saint-Jean, particulièrement à l’époque de la moisson, nous donnons ci-dessous un tableau des observations faites sur la température, en 1890, par les officiers des bureaux météorologiques de Montréal, de Québec et de Roberval.

On y constatera que la moyenne de la température, à cette époque, a été de deux degrés plus élevée à Roberval qu’à Québec et à Montréal même.


Date. Endroit. Registre. Endroit. Registre. Endroit. Registre.

1890. Roberval, Lac
Septembre. Montréal Québec. Saint-Jean
15 " 65 " 63 " 68
16 " 62 " 59 " 65
17 " 64 " 61 " 67
18 " 69 " 59 " 65
19 " 71 " 68 " 74
20 " 63 " 67 " 45
21 " 53 " 54 " 54
22 " 59 " 58 " 55
23 " 59 " 53 " 57
24 " 51 " 58 " 58
25 " 56 " 55 " 64
26 " 58 " 56 " 50
27 " 51 " 53 " 47
28 " 52 " 51 " 48
29 " 55 " 54 " 57
30 " 65 " 72 " 71
Octobre.
1 " 69 " 66 " 78
2 " 72 " 70 " 78
3 " 64 " 68 " 65
4 " 64 " 65 " 66
5 " 60 " 61 " 54
6 " 48 " 44 " 52
7 " 46 " 44 " 56
8 " 46 " 44 " 60







Moyennne " 59 " 59 " 61