Page:Buies - La vallée de la Matapédia, 1895.djvu/29

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

17
DE LA MATAPÉDIA

Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

le nombre s’accroît régulièrement par de nouvelles accessions, chaque année, dès que reprend la belle saison.

Le site de Causapscal est enchanteur, ses habitations élégantes, et les attraits et les avantages qu’il offre aux dilettanti de la pêche sont irrésistibles. Il est en effet le séjour favori d’un nombre toujours croissant de sportmen, qui s’y rendent tous les étés, pour y faire la pêche au saumon que l’on trouve en abondance dans la rivière Matapédia.

La construction d’un pont pour relier les deux bords de la rivière, dans le canton Causapscal, est devenue d’une nécessité urgente.

Dix milles plus bas, également sur l’Intercolonial, se trouve Beaurivage. Ici, la colonisation n’en est encore qu’à ses débuts. Cependant, elle progresse, comme dans les autres endroits de la vallée. On y compte une quarantaine de lots plus ou moins en culture. La construction d’un pont y serait aussi extrêmement désirable ; elle donnerait un grand élan aux établissements en voie de formation.


Buies - La vallée de la Matapédia, 1895, illust 001 - 0003.png
VILLAGE ST-ALEXIS MATAPÉDIA

Nous suivons toujours notre route, nous traversons le canton Assametcouagan, et, de l’autre côté de la rivière, le canton Milnikek, puis nous arrivons à celui de Matapédia, où nous trouverons la paroisse de Saint-Alexis, dont la fondation et le développement offrent la page la plus intéressante qui puisse être écrite sur la colonisation de la vallée que nous sommes en train de parcourir.