Page:Buies - Québec en 1900, conférence, 1893.djvu/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

13
québec en 1900

Or, la Compagnie avait à peine atteint le Lac qu’elle travaillait sans relâche à trouver les ressources nécessaires pour s’étendre dans la direction de l’est jusqu’à Chicoutimi, à soixante milles de distance. S’arrêtera-t-elle dans cette direction ? Oh ! non, certes. Vous verrez un jour ses trains franchir la rivière Saguenay, comme ils franchissent aujourd’hui les Laurentides, et vous conduire jusqu’à l’endroit où ils devront rejoindre plus tard le chemin de fer futur du Labrador.

Mais c’est là l’éventualité la plus lointaine, et du reste de beaucoup la moins pressante. Ce qui est déjà en voie de réalisation, c’est le développement gigantesque que la Compagnie prendra dans la direction de l’ouest. — Elle a acquis la charte du chemin de fer du Grand Nord et elle s’adjoint la ligne des Basses Laurentides, déjà en pleine activité, entre la Rivière à Pierre et le St-Maurice, ce qui veut dire qu’elle va construire un nouveau chemin de fer du nord, dans l’intérieur des terres, en s’aidant de toutes les sections de lignes déjà construites entre diverses localités et les complétant, jusqu’à ce qu’elle obtienne une ligne non interrompue jusqu’à Hawkesbury, sur l’Ottawa. À ce dernier point, la ligne du Grand Nord sera continuée par le Canada Atlantic, qui est en construction jusqu’à Parry Sound, sur la baie Georgienne.

Dans tout son développement, la nouvelle ligne aura 550 milles de longueur dont 226 milles dans la province de Québec, c. à. d. la moitié exactement. — Mais sur ces 226 milles, il y en a déjà 116 qui ont été construits antérieurement, par tronçons