Page:Buies - Québec en 1900, conférence, 1893.djvu/32

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

32
québec en 1900

bault, de même que les arêtes de chaque pan de mur et les lignes de séparation de chaque étage, à l’extérieur.

Ce sera du plus gracieux et du plus brillant aspect. Construction méthodique, où la lumière se répandra à flots, comme dans le magasin monumental de MM. Garneau & fils.

La compagnie Richelieu va élever son édifice littéralement dans le fleuve. Pour y arriver, elle va faire enfoncer des pilotis à coups de marteaux hydrauliques qui pèsent, chacun, plus de deux mille livres. Ces pilotis sont bardés de fer et taillés en pointe. Chaque pointe est également ferrée, de sorte qu’on peut pousser la pièce, à coups redoublés jusqu’au roc vif. On obtient ainsi une fondation d’une extrême solidité, la même qui a été exécutée dans la construction du pont du Pacifique, sur le Saint-Maurice.

Nous allons avoir dorénavant un départ de Québec pour le Saguenay tous les jours, excepté le lundi, jour auquel le bateau, tout en partant d’ici, ne se rendra que jusqu’à la Malbaie.

Il y aura en outre une ligne directe, quotidienne, de Montréal même jusqu’au Saguenay, le dimanche excepté. Les bateaux, qui feront ce service, arrêteront à Québec, puis à la Malbaie, à la Rivière-du-Loup et à Tadoussac uniquement, laissant de côté tous les petits ports intermédiaires, lesquels seront desservis par la ligne de Québec.