Page:Buies - Récits de voyages, 1890.djvu/119

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
121
sur les grands lacs

que les circonstances le permettront. En attendant, elle se hâte de compléter l’embranchement de chemin de fer qui doit raccorder les deux grands tronçons est et ouest du Pacifique, en se reliant à sa ligne de steamers. Cet embranchement, long d’une centaine de milles, partira d’un endroit appelé Sudbury, sur la voie principale, à l’ouest du lac Nipissing, et devra aboutir à Algoma Mills, sur le lac Huron, en face de l’île Manitouline.

« Les travaux sont poussés avec une extrême vigueur à chacune des deux extrémités de l’embranchement. Dans deux ans, la ligne principale sera toute construite au nord du lac Supérieur, de sorte que les voyageurs auront le choix, aux mêmes conditions, de suivre la voie ferrée sur tout son parcours, jusqu’aux montagnes Rocheuses, ou de prendre le paquebot à Algoma Mills, ce qui leur procurera le plaisir d’une délicieuse promenade sur le lac Supérieur. Les steamers feront la correspondance directement avec Port Arthur, c’est-à-dire que les passagers trouveront, immédiatement à leur arrivée dans ce port, un train en partance qui les transportera dans les différentes localités du Nord-Ouest. Le Syndicat établit cette ligne de steamers en