Page:Buies - Récits de voyages, 1890.djvu/21

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
23
sur les grands lacs

âtre, dont il y a des carrières en abondance dans les environs, et les rues, macadamisées, se coupent à angle droit. L’École Militaire, désormais établie en permanence à Kingston, où est aussi caserné le bataillon d’artillerie communément appelé « batterie B », n’offre absolument rien de monumental.

Le canal Rideau relie Kingston à la capitale fédérale, et un chemin de fer, allant en droite ligne jusqu’à Pembroke, sur la rivière des Outaouais, la met en communication directe avec la ligne du Pacifique canadien.


Kingston est construite sur l’emplacement de l’ancien fort de Frontenac. Ce fut le gouverneur de Courcelles qui, dès 1672, y fonda un premier établissement, connu d’abord sous le nom de fort Cataraqui, nom changé plus tard en l’honneur du comte de Frontenac, le plus célèbre des gouverneurs français. Le fort fut détruit en 1758, lors de l’expédition du colonel Bradstreet, durant cette guerre néfaste qui décida du sort des colonies françaises d’Amérique, et, en 1762, les